Un Prince aux multiples facettes

  • Le Prince Albert Ier en tenue d\'académicien Le Prince Albert Ier en tenue d'académicien
  • Le Prince Albert Ier durant l\'une de Ses expéditions Le Prince Albert Ier durant l'une de Ses expéditions
  • XIe Congrès universel de la Pais tenu à Monaco en 1902 XIe Congrès universel de la Pais tenu à Monaco en 1902
  • Le Prince Albert Ier à bicyclette dans les jardins du Palais de Monaco Le Prince Albert Ier à bicyclette dans les jardins du Palais de Monaco
  • 25 mars 1910 25 mars 1910
  • Inauguration de l\'Institut océanographique le 23 janvier 1911 Inauguration de l'Institut océanographique le 23 janvier 1911
Postez votre commentairePostez votre commentaire
Envoyer cette page à un ami...
Qui était le Prince Albert Ier, trisaïeul de S.A.S. le Prince Albert II de Monaco et Fondateur du Musée ? En parcourant nos salles, remontez le temps et partez à la rencontre de ce Pionnier de l’océanographie moderne.

Albert Ier naît à Paris le 13 novembre 1848. Surnommé « Prince des mers » en raison de Son amour abyssal pour les océans, il initie quelques-unes des plus importantes campagnes océanographiques de son temps (cf. La Carrière d’un Navigateur). À la mort de Son père, en 1889, il devient Prince de Monaco et entreprend, parallèlement à Ses expéditions, de profondes réformes sur les plans politique, économique et social. Démocrate et moderne, Il dote notamment la Principauté d'une constitution, ce qui Lui assure une immense popularité auprès des Monégasques.

Au contact du professeur Milne-Edwards, alors directeur du Muséum d’histoire naturelle de Paris, le Prince Albert Ier murît le projet de créer un temple entièrement dédié à la mer. Objectif : mettre en valeur les collections qu’il a réunies au fil des ans. Le 25 mars 1910, l’inauguration du Musée océanographique de Monaco est célébrée avec un faste exceptionnel. Elle est suivie le 23 janvier 1911 de l’inauguration de l’Institut océanographique (devenu depuis « Maison des Océans ») à Paris.

Profondément humaniste, le Prince Albert Ier s’illustre également en fondant un Institut international de la Paix, véritable préfiguration de la Société des Nations et de l’ONU. Épris de justice, Il fait campagne aux côtés de Zola et de Clémenceau pour la révision du procès du capitaine Dreyfus et l’invite même, dans une lettre ouverte publiée par la presse, à venir se reposer en son château de Marchais une fois réparation obtenue. Prince bienfaisant, Souverain érudit, Albert Ier de Monaco s’éteint le 26 juin 1922, dans un respect universel.
Postez votre commentaire
  • Vous aussi, réagissez à l'article...
  • « Pour une réponse rapide, laissez-nous votre mail (celui-ci apparaîtra uniquement à l’administrateur du site) »